Le mariage musulman est un contrat sacré et privé, passé librement entre un homme et une femme. Et puisqu’il est question de contrat, chaque partie peut y mettre fin : il s’agit du divorce.

On appelle le contrat de mariage musulman “Fatiha” ou “Nikâh” selon les communautés. En France, on parle souvent de mariage Hlal ou Halal.

Le mariage musulman est fondé, selon le Coran, sur l’amour et le respect de chacun.

╌────═ ☪ ═────╌

Mariage musulman et cérémonie orientale

Il faut bien différencier le mariage musulman, qui est l’objet de cet article, de la célébration de mariage à l’orientale, qui est le fruit de traditions et rîtes pratiqués différemment selon les régions.

╌────═ ☪ ═────╌

Objectifs du mariage musulman

L’une des priorités du mariage musulman est d’avoir des enfants et de poser un cadre sécurisant pour l’ensemble des membres de la famille : parents et enfants.

╌────═ ☪ ═────╌

Conditions de validité

Le mariage Musulman : tout savoir sur le mariage

Les conditions de base

Les époux ont la foi, n’ont pas de lien de parenté entre eux (1). La femme n’a pas de contrat de mariage avec un autre homme. Si elle est divorcée, un délai de 3 mois est nécessaire.

Documents administratifs pour un mariage musulman

Il  est demandé de présenter à l’imam :

  • un extrait d’acte de naissance de chaque époux (de moins de trois mois)
  • parfois le certificat de mariage à la mairie (document impératif si le mariage se produit à la mosquée)

Il est parfois nécessaire dêtre marié à la mairie avant de passer devant l’imam. Ainsi, il est demandé aux époux de présenter l’acte de mariage délivré par la mairie. Il en va de même pour le mariage religieux à l’église.

Mariage musulman et mariage civil Le mariage à la mairie – Crédits : Les Photos de Bela, Photographe de mariage Paris – IDF

Mariage mixte

Un homme peut épouser une femme de confession juive ou chrétienne, qui sera libre de pratiquer sa religion. Les enfants seront impérativement musulmans et éduqués dans ce sens.

La femme doit épouser un homme musulman.

Consentement et engagement des futurs époux

Le consentement des époux, “roukn” est une condition à la conformité du mariage en Islam. Le consentement doit se faire :

  • entre futurs époux
  • ou par le représentant de la femme, le “Wali”, qui est son père, son frère ou un autre membre de sa famille auquel elle aura donné son accord

Une femme ne peut être mariée sans son approbation. Dans la réalité, les amoureux se connaissent déjà, hein, et ils se fréquentent. La future mariée aborde cette relation avec sa famille avant les présentations. Du coup, il s’agit davantage d’une bénédiction du père ou du frère de la mariée.

Ainsi, les époux consentent, selon le Coran, à s’apporter “ l’amour et la compassion que Dieu a infusé dans le cœur de l’homme et de la femme afin qu’ils forment un couple ”.

De même, les deux familles, qui seront liés, consentent au mariage des époux et s’engagent à leur apporter respect et assistance.

Alliances et Coran : tout savoir sur le mariage

La fixation d’une dote (Mahr)

Aussi appelée « Douaire » ou “Mahr”. Son montant est fixé, en principe, par les familles et le prétendant. Elle peut être payée en argent ou en biens (bijoux…). La dot reste la propriété exclusive de la femme qui en use selon sa propre volonté. 

Le romantisme en prend un coup. Heureusement, il s’agit généralement d’un point très secondaire.

En réalité,  les mariés s’accordent sur la somme de la dot, souvent avec humour, pour la fixer à l’Euro symbolique.

La présence du tuteur de la future épouse

La femme est représentée par son tuteur, son père ou son frère qui se sera préalablement entretenu avec le futur marié. Il donne son accord au célébrant du mariage.

La présence des deux témoins

Les mariés présentent chacun un témoin, sans quoi la cérémonie ne peut se produire.

L’annonce du mariage ou Niâh

Selon les recommandations du prophète, la nouvelle du mariage musulman doit être répandue et portée à la connaissance de tous. Un peu comme pour le mariage civil avec l’affichage des bans et les portes qui restent ouvertes durant la cérémonie à la mairie…

Lieu de célébration

Le mariage peut être célébré au domicile de la mariée, celui du marié, à la mosquée ou dans une salle.

╌────═ ☪ ═────╌

    Déroulement du mariage musulman

    La célébration du mariage, à la maison ou à la mosquée donc, dure entre vingt et trente minutes. Elle est appliquée par un Imam ou un homme de science qui :

    • demande son accord au tuteur,
    • récite des louanges à Allah, « khoutbah », 
    • fait la lecture de versets du Coran.

    Enfin, les mariés échangent leurs alliances pour des raisons traditionnelles plus que religieuses. La cérémonie se termine par des louanges aux nouveaux mariés.

    Mariage musulman et échanges des alliances - Crédits : Les Photos de Bela, Photographe de mariage Paris et IDF Mariage musulman et échanges des alliances – Crédits : Les Photos de Bela, Photographe de mariage Paris et IDF

    ╌────═ ☪ ═────╌

    Que la fête commence : le mariage oriental

    Voilà, les amoureux sont mariés devant Dieu et leur famille. Traditionnellement, on entend les youyous et on partage ensuite un repas avec ses convives, le Walimah.

    Les mariés poursuivent les festivités, et c’est là que commence généralement le mariage oriental, qui est le fruit de rîtes et coutumes, et  non, comme on le pense à tort, d’une pratique religieuse.

    Henné, robes, youyou … Bref, un mariage en mode 1001 nuits à découvrir dans le prochain article 😉

    Mariage Oriental à Paris : les préparatifs de la mariée Mariage Oriental à Paris : les préparatifs de la mariée – Crédits : Les Photos de Bela, Photographe de mariage

    La cérémonie du henné dans le mariage oriental - Crédits : Les Photos de Bela, Photographe mariage PARIS et IDF La cérémonie du henné dans le mariage oriental – Crédits : Les Photos de Bela, Photographe mariage PARIS et IDF

    ╌────═ ☪ ═────╌

    Le récap de votre photographe

    Les mariés sont consentants. Le représentant de la mariée accorde sa main à son prétendant selon la volonté de cette dernière. Une dot est fixée. L’Imam célèbre  le mariage musulman, chez les époux ou à la mosquée, en présence des mariés, du tuteur et des deux témoins. L’acte de mariage civil est parfois requis.

    L’Imam récite des sourates, demande leur accord au représentant de la mariée et au marié, rappelle le montant de la dot : l’union est scellée ! Nouvelles récitations de versets du Coran et … Youyou..

    ╌────═ ☪ ═────╌

    Source

    Coran : Sourate 4.23- An Nisa (Les femmes)

    (1) : Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d’un frère et filles d’une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n’a pas été consommé, ceci n’est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies – exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux;