La boutonnière est l’un des rares accessoires masculins, avec la montre, qui vient compléter le costume du marié.

Il s’agit d’une mini composition florale, version masculine du bouquet de la mariée, que Monsieur va porter sur le revers gauche de sa veste La boutonnière fleurie est une façon élégante de dire « oui » à la femme de sa vie !

Focus sur la boutonnière !

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

La boutonnière : pour qui ?

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

Selon la tradition, porter la boutonnière est un honneur réservé à une poignée d’hommes : 

les pères des mariés,

les parrains

les garçons d’honneur

Les mamans des mariés porteront une décoration florale semblable sur le corsage, épinglée sur le côté droit de leur tenue ou attachée avec un ruban autour du poignet.

Les demoiselles d’honneur portent un bouquet semblable à celui de la mariée, voir un bracelet de fleur, dans la même composition évidemment.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que plus ils seront nombreux à porter des décorations florales plus la facture va monter.

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

La boutonnière : comment la fixer ?

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

Boutonnière de mariage à tige métallique Boutonnière de mariage à tige métallique

A l’aide d’une épingle sur le revers gauche des garçons d’honneur. Les hommes concernés se feront aidé par une tierce personne.

Si les tiges de la fleur sont visibles, elles peuvent être nouées avec du fil ou un ruban pour correspondre aux couleurs du mariage ou du costume.

La boutonnière des garçons d'honneur La boutonnière des garçons d’honneur – Eglise américaine de Paris – Crédits : Les Photos de Bela

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

Origine de la boutonnière

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

Comme beaucoup de coutumes relatives à l’institution du mariage, la tradition des boutonnières trouve son origine dans la Grèce antique.

Importée en Occident à l’époque médiévale, les chevaliers du royaume arboraient ainsi les couleurs de leur femme sur leur poitrine, preuve d’amour et d’engagement éternel.

Aussi, le jour des noces, tous les hommes conviés portaient au niveau de leur cœur un petit bouquet de fleurs mélangées à des herbes parfumées, extraites du bouquet de la mariée. Le but ? Comme souvent à l’époque, cette tradition permettait de conjurer les mauvais esprits.

Les modes et les superstitions passèrent et la boutonnière se fit plus rare.

A partir du XIXème siècle, de nouvelles normes de la mode masculine inondent  toute l’Europe. L’homme dandy, qui nous vient cette fois d’Angleterre, est né.

Il évoluera tout au long du XXème siècle. Ainsi, l’homme élégant porte le costume, sombre et ajusté, complété par toute une panoplie d’accessoires : gilet orné aux boutons (complet), chapeau haut de forme, cravate en soie, gants, parapluie long, canne à pommeaux … et la fameuse boutonnière ! La montre, fine, à aiguilles et au bracelet en cuir est assortie aux boutons de manchettes. Le chic du chic reste la montre à gousset, glissée dans la poche du gilet. Le nœud papillon viendra compléter la liste plus tard. Revenons à notre boutonnière !

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─

Articles similaires :

Le bouquet de fleurs de la mariée

Les demoiselles d’honneur

Les garcons d’honneur

─══─━══─⊱◊⊰─══━─══─